6  janvier 2022

Au petit matin, 2 rennes broutent tranquillement à quelques mètres des side-cars.

Nous devons prendre la route E45 en direction de la Suède à Kilpisjärvi, une petite commune à la frontière entre la Norvège et la Suède.
La réglementation COVID nous impose un second test Anti-Génique pour entrer en Suède. Nous nous rendons au centre dépistage de KautoKeino et nous y rencontrons un couple de Français avec leur bébé. Eux aussi ont décidés de voir le Cap Nord et avec leur Camping-Car il ont eu de grosses sueurs froides, glaciales même. Vente et glace ne sont pas les meilleurs amis des camping-caristes.
Hier soir ils ont été refoulés de la frontière car ils n’avaient pas de Pass Sanitaire valide, ils sont donc revenus en ville faire un test Anti-Génique.

Nous discutons quelques temps et nous reprenons la E45.

Sur la route de Kilpisjärvi, nous sommes en terre Same. Ici vivent depuis plus d’un siècle des éleveurs et leurs rennes, en parfaite harmonie avec la nature qui les entoure un hiver très long, des températures extrêmes et des lacs gelés jusqu’au mois de mai.

Souvent désignés comme les éleveurs de rennes du grand nord, les Samis sont parfois considérés comme le dernier peuple autochtone d’Europe.
Le paysage est plus montagneux. Au loin, le mont Saana (ou Saanatunturi) . Un des rares sommets isolés de Finlande dépassant les 1 000 mètres. Nous sommes dans les Alpes Scandinaves.

Nous arrivons au poste frontière. Nous présentons nos passeports et … c‘est tout. Pas de pass sanitaire !
Nous continuons notre route.

Nous nous enfonçons dans le centre de la Suède, là ou les températures sont très basses. Les paysages sont plus monotones qu’en Finlande et surtout moins variés que les côtes Norvégiennes.